La crise du covid, catalyseur de changement?

La crise du covid, catalyseur de changement?
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

À la suite des bouleversements liés à la pandémie, 50 % d’entre nous ont pris ou vont prendre la décision de changer quelque chose dans leur vie.

Loin de nous surprendre, ce chiffre nous a, Isabelle et moi, étonnées par la proportion. Énorme !

Petite parenthèse

Pour ceux et celles d’entre vous qui ne connaissent pas encore Isabelle Laugier que je viens de citer, sachez qu’Isabelle est coach certifiée, spécialiste de la relation interpersonnelle et des transitions. Nous sommes amies et collègues depuis plus de 10 ans et j’ai une grande confiance en elle. Comme moi, au sein de Coach et Vie, elle vous propose des accompagnements pour accéder à une meilleure conscience de soi et au meilleur de vos ressources dans vos relations et les changements que vous traversez.

Changer de style de vie, de logement, de région, de pays, de poste, de métier, de conjoint·e….

Quelle est l’origine d’un tel besoin de changement ?

Ne devrions-nous pas plutôt nous poser la question autrement ?

  • Qu’est-ce qui a provoqué de telles prises de conscience ?
  • Qu’est-ce qui a fait passer tant de personnes à l’action au lieu de rester au stade du « ras-le-bol » non transformé ?

Pourquoi de telles prises de conscience ?

Toutes et tous, y compris celles et ceux d’ordinaire incapables de s’arrêter et proches de la rupture sans pour autant s’écouter, nous avons donc tous et toutes été contraint.e.s de nous arrêter.

Stop !

Et pas 2 minutes, ni 2 jours : plus de 2 mois !

N’y aurait-il pas là une piste, une recette, un outil de développement personnel ?

PAUSE. Cette touche pause dont beaucoup d’entre nous ne disposent pas, ni de naissance, ni de pratique.

Nous avons souvent été élevé·e·s au son d’un :

  • «  Sois fort·e »
  • « Fais un effort »,
  • « Sois parfait·e »,
  • « Fais plaisir »,
  • « Dépêche-toi ».

Nous manquons parfois de confiance ou de courage, nous restons pris·e dans nos conflits intérieurs et nous laissons trop souvent la culpabilité ou la peur ronger nos désirs, sans parler de nos besoins.

Et pourtant, même en pleine course, les Formule1 s’arrêtent au stand pour faire le plein et changer leurs pneus.

Et là, soudain, on a pu, on a su, et on a été des millions à faire STOP.

Et que se passe-t-il quand on s’arrête ?

On voit mieux, on entend, on sent, on ressent ce qui se passe autour de nous. Et au bout d’un moment même, on observe, on écoute, on prend conscience dans notre corps de ce qui se passe… ou ne se passe plus justement. Alors se fait la conscience des choses dans leur réalité.

Quels que soient les changements que vous allez opérer, que diriez-vous de garder ce STOP, cette habitude de faire des pauses ?
Dans des accompagnements de coaching, j’ai eu l’occasion d’offrir à certain·e·s d’entre vous des STOP imprimés sur des papiers à coller sur un téléphone, un classeur, un réfrigérateur, pour un petit rappel régulier. J’ai aussi le souvenir d’une de mes clientes qui, à l’issue d’un coaching, a pris la décision de s’offrir un café tous les vendredis dans un salon de thé juste pour respirer, faire le point, être seule avec elle-même. Nous avons des coaché·e·s, qui, après avoir atteint leur objectif, continuent de venir tous les mois, ou quatre fois par an. Ils prennent rendez-vous avec leur coach. En fait c’est avec eux-mêmes qu’ils prennent rendez-vous.
Petite pause et entretien d’évaluation personnelle et professionnelle bien utile. Et pas du tout « petite », en réalité !

Ainsi donc, première leçon de l’étonnant épisode que nous venons de traverser :

s’offrir régulièrement de véritables STOP.

Faites quelque chose pour vous, là tout de suite : choisissez-vous un moment-cadeau une fois par semaine ou tous les 15 jours et inscrivez-le en récurrence dans votre agenda de smartphone avec une alerte.

Essayez ! Et prenez soin de vous.

Coach et Vie, deux coachs à votre service, Isabelle et Danièle, même vision du coaching, même exigence, même éthique pour vous apporter une réponse efficace et un résultat pérenne.

Danièle, qui a fondé Coach et Vie en 2004 et Isabelle avec qui elle collabore depuis plusieurs années.

Cela vous parle ?

Nos autres articles

Isabelle Laugier

2022, le temps du changement

L’équipe de Coach et Vie vous souhaite une année 2022 pleine de promesses et de succès. Le philosophe américain R.W. Emerson disait : « Ne laissez pas les problèmes conduire votre vie. Faites-vous guider par vos rêves » Nous sommes là pour vous accompagner dans les changements. Isabelle, Véronique, Patricia  

Développer sa résilience
Isabelle Laugier

Développer sa résilience

Depuis 2020, le monde ne tourne plus tout à fait comme avant Votre capacité d’adaptation a été mise à rude épreuve pendant les années covid, et ce n’est pas fini ! Comment acquérir une meilleure conscience des impacts émotionnels, cognitifs, comportementaux qui émergent dans ces moments ?

En 2021, Coach et Vie évolue
Isabelle Laugier

En 2021, Coach et Vie évolue

Fondatrice de Coach et Vie en 2003, Danièle Laot Rapp a décidé de prendre sa retraite et de profiter de la vie autrement. Elle est heureuse et fière de passer le relais à une équipe extrêmement solide sous la direction d’Isabelle Laugier. Isabelle est entourée de Patricia

Démêler l’écheveau des émotions
Danièle Laot Rapp

Démêler l’écheveau des émotions

Ce matin je démêlais une chaîne et un collier qui par un grand mystère s’étaient emmêlés au fond de ma petite bourse de voyage. Le mal que j’ai eu et le temps que j’ai mis à les démêler m’ont fait penser à la difficulté que nous avons

Contactez-nous pour une séance découverte