Qu’est-ce qui me rend heureux(se) ?

heureux
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Si je m’arrête, si je reviens sur le seuil de ma maison, de mon corps, de mon esprit, de mon âme, ne sais-je pas profondément ce qui me rend heureux ou en tous les cas ce qui ne me rend pas heureux ? Et donc, la première chose pour être heureux(se) n’est-elle pas de me poser la question et… d’y répondre, pour moi ?

Se poser quelques minutes pour faire état de son bonheur

Nous courrons, nous filons, nous faisons vite, nous n’avons pas le choix… Mais quand même, de temps en temps, et pourquoi pas tous les jours (au lieu de regarder la télé ou de scroller sur Facebook) ne puis-je pas trouver quelques minutes pour y réfléchir ? Ou même pour écrire à ce sujet tellement important: mon bonheur. Sortez votre petit carnet, celui où vous pourrez déposer vos pensées, vos doutes, vos espoirs, votre gratitude, vos interrogations. Si vous n’en avez pas encore, c’est le moment de vous faire ce premier cadeau. Et répondez à cette question :

Qu’est-ce qui me rend heureux(se) ?

 Visitez vos souvenirs, transportez vous à des moments dont vous vous souvenez comme des moments un peu spéciaux, différents, magiques, où vous avez ressenti le plaisir d’être en vie, l’étonnement, l’émerveillement, la joie, la paix.

Car même fugaces, ces petits bonheurs sont ceux qui nous rapprochent du bonheur, qui nous font aimer notre vie. Soyez bienveillants, lâchez un trop plein d’exigence qui vous ferait minimiser ce plaisir, cette grâce, cette joie qui vous est tombée dessus même un court instant.

Être conscient(e) de ses petits bonheurs

Alors comment faire pour être le plus souvent possible content(e) de ma vie, dans un état de satisfaction global, pour cultiver un état d’esprit favorable le plus pérenne possible, pour que les creux de mes « hauts et bas » soient de moins en moins profonds, ma sérénité de plus en plus souvent présente, mon humeur constante ?

Cette réflexion m’a été inspirée par un de ces moments de grâce que j’ai vécu en écoutant  l’écrivain et philosophe Fréderic Lenoir de passage à Lausanne pour le plaisir de plus de 500 privilégié(e)s prévenu(e)s par un ami, une relation, une bonne fée, un bon génie de sa conférence « Plus libres, plus conscients, plus heureux ». C’est ce à quoi je me propose de réfléchir avec vous.

Aujourd’hui, une première piste : essayons déjà d’être plus souvent là, plus conscients, plus présents à notre vie, notre conjoint, nos enfants, nos amis, nos collègues, nos partenaires. Juste être là, regarder et voir, écouter et entendre, voir et s’émerveiller.
Et si cela vous aide, notez ces pépites tous les soirs sur un journal de gratitude. C’est un excellent moyen de chasser les ruminations, les soucis et d’accueillir un repos mérité et source d’énergie pour chaque demain que la vie vous offre.

Prenez soin de vous et de votre bonheur.

Cela vous parle ?

Nos autres articles

Isabelle Laugier

2022, le temps du changement

L’équipe de Coach et Vie vous souhaite une année 2022 pleine de promesses et de succès. Le philosophe américain R.W. Emerson disait : « Ne laissez pas les problèmes conduire votre vie. Faites-vous guider par vos rêves » Nous sommes là pour vous accompagner dans les changements. Isabelle, Véronique, Patricia  

Développer sa résilience
Isabelle Laugier

Développer sa résilience

Depuis 2020, le monde ne tourne plus tout à fait comme avant Votre capacité d’adaptation a été mise à rude épreuve pendant les années covid, et ce n’est pas fini ! Comment acquérir une meilleure conscience des impacts émotionnels, cognitifs, comportementaux qui émergent dans ces moments ?

En 2021, Coach et Vie évolue
Isabelle Laugier

En 2021, Coach et Vie évolue

Fondatrice de Coach et Vie en 2003, Danièle Laot Rapp a décidé de prendre sa retraite et de profiter de la vie autrement. Elle est heureuse et fière de passer le relais à une équipe extrêmement solide sous la direction d’Isabelle Laugier. Isabelle est entourée de Patricia

La crise du covid, catalyseur de changement?
Isabelle Laugier

La crise du covid, catalyseur de changement?

À la suite des bouleversements liés à la pandémie, 50 % d’entre nous ont pris ou vont prendre la décision de changer quelque chose dans leur vie. Loin de nous surprendre, ce chiffre nous a, Isabelle et moi, étonnées par la proportion. Énorme ! Petite parenthèse Pour

Contactez-nous pour une séance découverte